Assurer un prêt

Plusieurs prêts peuvent couvrir nos actifs tels que l’automobile, la maison et les études. On peut également assurer ces prêts pour qu’ils puissent être payés en cas d’invalidité ou de décès. Il peut être avantageux d’assurer vos prêts avec un courtier d’assurance.

Assurance vie temporaire

Comme le nom le dit, ce type d’assurance vie couvre un risque de décès pendant une période temporaire. La durée peut varier, 10 ans, 20 ans, 40 ans. Il en est de même pour la protection en cas de décès. Aussi basse que 5 000$ à plusieurs millions.

L’assurance vie temporaire a l’avantage d’être moins dispendieuse que l’assurance permanente. La raison est qu’elle ne couvre pas les mêmes besoins.

Voici quelques exemples de risques qui peuvent être couverts par une assurance vie temporaire.

Les prês bancaires

Dans la majorité des cas, une assurance vie temporaire est plus avantageuse que les couvertures que l’on retrouve en institution.

-L’assurance temporaire est moins coûteuse dans la majorité des cas

-Elle peut offrir une protection supérieure

-Elle peut couvrir plusieurs prêts

Voici quelques types de prêts qui peuvent être couverts par l’assurance temporaire.

-Prêts hypothécaires

-Prêt automobile

-Prêt personnel

-Prêt étudiant

-Marge de crédit

-Carte de crédit

Une seule assurance temporaire peut couvrir tous ces besoins.

Famille et enfants

Les besoins familiaux sont toujours présents même au décès de l’un des conjoints. La perte d’un conjoint peut grandement affecter les sources de revenu familial (Perte du revenu du conjoint, arrêt de travail en temps de deuil). Un tel évènement est une source de stress et de pression financière.  C’est pourquoi il est important de prévoir un soutien financier durant cette période. Voici quelques éléments à tenir compte :

-Salaire de remplacement du conjoint durant un certain nombre d’années (selon la situation, souvent jusqu’à majorité des enfants)

-Perte de salaire lié à la période de deuil et au soutien émotionnel de la famille.

-Éducation et activités des enfants

Puisque dans la majorité des cas, les enfants deviennent autonomes vers l’âge adulte, ce risque est considéré temporaire. Cependant, le besoin est beaucoup plus volumineux durant cette période.

Entreprise et projet d’affaires

L’assurance temporaire est un incontournable pour toute personne ayant une entreprise ou débutant un projet d’affaires. L’assurance temporaire sert premièrement en cas de décès d’un actionnaire. Voici quelques points à évaluer :

-Le rachat des actions à la succession de l’actionnaire décédé

-Les prêts de l’entreprise couvert par les actifs de l’actionnaire/partenaire décédé

-La perte de revenu et d’activité liée au décès de l’actionnaire/partenaire    

-Le remplacement du salaire permettant d’engager des employés pour exécuter les tâches de l’actionnaire actionnaire/partenaire décédé.

-Les retombées économiques de l’abandon d’un projet d’affaire suite au décès d’un actionnaire/partenaire

-Le manque économique pour la poursuite d’un projet suite au décès d’un actionnaire/partenaire    

L’assurance temporaire est conçue pour répondre aux risques temporaires du domaine des affaires. Elle permet d’éviter des situations dont la gestion pourrait s'avérer complexe et dangereuse pour l’entrepreneur/investisseur.

L’assurance vie permanente

Une assurance vie dite permanente est une assurance valide jusqu’au décès de l’assuré. Sa fonction est donc de couvrir des risques qui seront, jusqu’à preuve du contraire, présents de façon définitive. De quoi se composent ces risques financiers au décès? 

Frais liés au décès

Évidemment, la première source de risque se compose directement des frais. Selon la volonté et la préparation de son décès, les frais peuvent varier. Au Québec, les frais funéraires moyens circulent entre 6 000$ et 8 000$. 

Frais professionnel et administratif

Le décès occasionne des procédures administratives. Ces dernières engendrent des frais de manière directe, ou par recours d’un professionnel.  Par exemple, si une propriété fait partie de la succession, il y aura recours à un notaire pour faire le changement de nom, et ce même si le recevant est déjà partiellement propriétaire. On compte aussi des frais de comptable, puisque suite au décès, tous les biens sont réputés être vendus à valeur marchande. Il y a aussi des frais d’homologation qui peuvent s’appliquer, tout comme un dédommagement pour le liquidateur testamentaire. Dépendamment de la situation du défunt, ces frais chiffrent rapidement à quelques milliers de dollars.

Impôt à la succession

Comme mentionné précédemment, tous les biens du défunt sont réputés être vendus à valeur marchande. Cela signifie que la succession sera imposée sur la valeur marchande des biens. Ce montant peut s’avérer très élevé. Si la succession ne possède pas assez de liquidité, elle sera dans l’obligation d’entreprendre la lourde tâche de vendre les actifs. Même si les actifs ont une grande valeur, ils peuvent être difficiles à vendre dans le temps imparti au paiement de l’impôt. 

Besoins permanents

Les besoins mentionnés plus haut sont considérés comme étant permanents. Les frais funéraires sont présents à 20 ans comme à 80 ans. La pression financière qu’elle apporte sur les proches du défunt l’est aussi. 

L’assurance vie permanente permet de verser une prestation aux bénéficiaires rapidement après le décès. Cela permet d’assumer les obligations du défunt en minimisant la pression financière durant une période émotionnellement chargée.